Administration Communale

  • Deux nouveaux conseillers au CPAS de Chaudfontaine

    Le CPAS de Chaudfontaine vient d’accueillir deux nouveaux conseillers au sein de son institution. Il s’agit de Caroline Leidinger et de Michel Mehlen. Le PS de Chaudfontaine les a dé- signés pour remplacer Françoise Roelandts, qui a souhaité mettre un terme à son mandat et José Salmon, ayant quitté la Commune. Caroline Leidinger a 42 ans, est mariée et a deux enfants. Ingé- nieur commercial de formation, elle oeuvre au quotidien pour offrir des services de qualité aux citoyens à travers de nombreux projets qu’elle gère au sein de l’institution provinciale. Elle est convaincue que la notion de solidarité doit être prise en considé- ration dans de très nombreuses actions, notamment dans les domaines du soutien aux plus dé- pourvus, dans l’accès au logement et l’aide à la réussite scolaire. En tant que conseillère CPAS, elle veut contribuer à favoriser l’aide aux plus démunis et mettre son énergie au service de cet outil public indispensable. Michel Mehlen, 63 ans, fait partie d’une famille de municipalistes ; son père a été échevin des Travaux à Vaux-sous-Chèvremont et Conseiller provincial. Michel connaît particulièrement bien la Commune de Chaudfontaine puisqu’il y a travaillé pendant 40 ans. Il y a occupé plusieurs fonctions avec une prédominance pour le département des sports au travers de la gestion de l’Asbl Chaudfontaine Sports. Il a également été Administrateur de la Régie Communale Autonome et membre de la Commission sportive de l’U.V.C.W. (Union des Villes et Communes de Wallonie). Jeune retraité, Michel souhaite perpé- tuer son action au sein du service public en valorisant son expérience dans le domaine de l’intégration des personnes défavorisées. -

    Source LA MEUSE

  • Permanences sociales

    CPAS

    • Permanences générale
      Lundi et jeudi : 9h00 à 11h00
    • Permanence juridique
      1er mardi du mois : 14h30 à 16h30 - G. Pessotto - téléphone : 04 361 56 18 (sans rendez-vous)
    • Permanences mazout
      Mardi : 13h30 à 15h30 - Uniquement sur rendez-vous - téléphone :04 361 54 00
      Se munir de sa carte d'identité et du dernier avertissement extrait de rôle.
      La demande doit être introduite au C.P.A.S. dans les 60 jours de la date de la livraison.
    • Permanences énergie
      Mardi : 9h00 à 11h30 - P. Schwartz  - téléphone : 04 361 56 05
    • Permanences médiation de dettes
      Lundi : 9h00 à 11h30 - C. D'Otricoli - téléphone : 04 361 56 11
      Jeudi : 13h30 à 15h30 - J. Wegnez - téléphone : 04 361 56 17

    PERMANENCES SOCIALES COMMUNALES

    Information
    Ces permanences consistent à répondre aux demandes de la population en matière de sécurité sociale (pensions, allocations familiales, mutuelle, accidents de travail, maladies professionnelles, avantages sociaux divers, primes,…).
    Le Service social s’occupe également des démarches auprès de la Direction des Prestations aux Personnes Handicapées, des demandes d’inscription à l’AWIPH et des avantages sociaux et/ou fiscaux que peuvent obtenir les personnes handicapées.
    Le Service social communal peut également aider les personnes âgées ou leur famille dans la recherche d’une maison de repos ou de soins adaptée.

    Horaire

    • Lundi : 14h00 à 16h00
      Céline BEAUJEAN (04 361 55 79)
      Rue des Combattants, 26
  • Communiqué de presse : La Commune de Chaudfontaine - Page Facebook officielle

     
    Ce jeudi 25 janvier 2018, la Commune de Chaudfontaine a lancé sa page Facebook officielle.
     
    À l'ère des réseaux sociaux et de l'hyper connectivité, la Commune se doit de continuer à suivre le mouvement pour rester au plus proche de ses citoyens. Cette initiative s'inscrit dans une stratégie mise en place par la Commune : « Smart city ». L'objectif? Intégrer les nouvelles technologies afin d'être toujours plus efficace dans le service qu'elle propose à ses habitants.
    Parmi les actions nées de cette même volonté, vous pouvez retrouver :
    • l'application « Better Street » (gestion des interventions communales sur la voie publique) ;
    • la possibilité de « surfer » depuis plusieurs lieux publics dans la Commune ;
    • les bibliothèques numériques ;
    • la nouvelle technologie intégrée à l'enseignement communal (TBI, etc.) ;
    • la gestion des documents administratifs via la plate-forme « Mon dossier ».
     
    Après le lifting du magazine communal, le lancement du nouveau site internet et de la newsletter, la Commune de Chaudfontaine peaufine sa stratégie de communication « smart » et lance sa page officielle sur Facebook : « Commune de Chaudfontaine »
    Quel est le contenu de cette page ?
    D'une part, celle-ci se fait le relais des différentes pages déjà existantes et liées à la Commune (Culture À Chaudfontaine, Ouvrier communal, Chaudfontaine Sport, Échevinat de la Jeunesse, La Ribambelle, Mouvements de Jeunesse, Fête de la Musique, Centre d'Expression et de Créativité de Chaudfontaine, Plan de cohésion sociale de Chaudfontaine, Source O Rama, etc. ). D'autre part, elle contiendra du contenu exclusif sous forme de vidéos, images ou encore articles. Au moins une fois par jour, les informations importantes, utiles ou encore amusantes concernant l'entité ou ses alentours seront reprises et publiées.
    Contact : Service Information 04 361 56 37
     logo.png

  • Bacquelaine recoit les PV d'un autre conducteur

    Résultat de recherche d'images pour "daniel bacquelaine contact"

    Le courrier lui est parvenu voici quelques jours. La lettre classique. Dûment estampillée « Wegpolitie West-Vlaanderen », elle lui signale que son véhicule a été flashé pour excès de vitesse, le 21 décembre dernier. Et qu’il est donc prié d’acquitter une amende de 53 euros, sous peine de poursuites par le parquet. Seul problème : Daniel Bacquelaine (MR) jure qu’il n’était pas en Flandre, à ce momentlà. Et ce n’est pas la première fois. La cause a fini par être identifiée : un quidam qui a acheté une plaque personnalisée estampillée « A-IO », ce qui ressemble visiblement un peu trop à la plaque ministérielle « A-10 » qui lui a été attribuée en tant que membre du gouvernement fédéral. « Ce n’est pas la première fois que cette confusion arrive », nous explique le ministre des Pensions. « Depuis mars 2016, c’est la quatrième fois que je reçois une amende et toujours pour des faits situés dans la même région, entre Bruges et la Côte. Le 8 mars 2016, j’en ai ainsi reçu une de 120 euros pour excès de vitesse émanant de la police de Middelkerke. Puis, le 26 septembre de la même année, c’était une invitation d’Indigo à payer 25 euros pour m’être mal garé à La Panne. Même chose le 2 juillet dernier : 55 euros pour m’être mal parqué à Ostende. Puis donc le 21 dé- cembre, l’excès de vitesse. » « JE M’EN SERS RAREMENT »

    « Je ne me trouvais absolument pas à ces endroits-là aux dates et heures renseignées », assure M. Bacquelaine. « Grâce au système de badge nécessaire pour entrer et sortir du parking de mon cabinet, j’ai notamment aisément pu démontrer que mon véhicule se trouvait à Bruxelles. » À chaque fois, M. Bacquelaine conteste donc l’amende qui lui est réclamée. « La police fédé- rale est très collaborante. Ellemême est embêtée par ce problème de confusion des plaques. Visiblement, elles se ressemblent trop lors de la lecture notamment des radars : le « I » est confondu avec mon « 1 » et le « O » avec mon zéro. Cela entraîne aussi une surcharge de travail pour les policiers. Ils ont d’ailleurs retrouvé le proprié- taire de la plaque personnalisée qui ressemble à la mienne. Je suppose qu’ils lui font suivre les amendes… » L’affaire est d’autant plus kafkaïenne que cette fameuse plaque A-10, Daniel Bacquelaine l’utilise très peu. Son vé- hicule de fonction est muni d’une autre plaque classique. « La A-10, c’est extrêmement rare que je m’en serve vraiment. J’ai dû la mettre une fois pour me rendre au Te Deum, je pense. Le reste du temps, je la glisse en cas de besoin derrière le parebrise pour me faciliter l’accès lors de cérémonies officielles… » « J’en ai tout de même touché un mot ce jeudi à mon collègue de la Mobilité, François Bellot. Il est conscient que dans certains cas comme le mien, certaines plaques personnalisées trop ressemblantes peuvent prêter à confusion. Il aura un contact avec la DIV dans ce cadre. Personnellement, j’en ris plus qu’autre chose, et je n’en fais pas toute une affaire. Mais c’est vrai que si on pouvait un peu réfléchir à cela, la police ellemême en serait sans doute soulagée. Car pour elle aussi, cela entraîne une surcharge de travail dont elle se passerait volontiers… » - CHRISTIAN CARPENTIER

    Sudinfo

  • Chaudfontaine c'est quoi ?

    Chaudfontaine (en wallon Tchôfontinne) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Liège, ainsi qu’une localité en faisant partie.

    Arrosée par la Vesdre, un sous-affluent de la Meuse, la localité est située à une dizaine de kilomètres au sud-est de Liège. Comme son nom l'indique, plusieurs sources d'eau chaude, uniques en Belgique, jaillissent de son sous-sol rocheux à une température de 36,6 °C.

    Certaines de ces sources exploitées offrent des eaux faiblement minéralisées, recommandées par l'Académie belge de Médecine pour l'alimentation des nourrissons et mises en bouteilles sur place pour la grande distribution. D'autres sources sont destinées aux cures thermales, idéales pour le traitement des rhumatismes. Victor Hugo surnomma jadis Chaudfontaine la « violette des stations thermales ».

    Le fort de Chaudfontaine, détruit en partie durant la seconde guerre mondiale, surplombe la commune. Il est actuellement exploité par une société proposant des parcours "aventure". De là, partent diverses promenades vers le Casino de Chaudfontaine et les sources thermales, ainsi que vers l'entité de Vaux-Sous-Chèvremont.

    En haut de la colline de Chèvremont, la Basilique domine la vallée de la Vesdre ainsi que la ville de Liège. L'angle de vue va de la colline de Cointe à Coronmeuse.

    La commune fait partie du Groupement Régional Économique des vallées de l'Ourthe, de la Vesdre et de l'Amblève (GREOVA).